L’oeuvre est un enfant qui grandit et s’échappe.
Qui court à la rencontre des autres et se fortifie sous leur regard.

 

 

Je peins comme je vis, au gré de mes envies, de mes découvertes, de mes choix mais aussi de mes errances, de mes doutes, de mes interrogations. Toujours avec un pétillant enthousiasme, une sorte de vibration intérieure indéfinissable, la sensation d’accéder à une vérité indicible que je m’émerveille de pouvoir subrepticement effleurer.